Bourse

3 inconvénients de l’effet de levier en bourse

Heritiers.com, HERITIERS PATRIMOINE
le 03.11.2017

Pour le dire simplement, l’effet de levier en bourse consiste en un prêt de votre intermédiaire financier pour que vous ayez un montant plus important à votre disposition pour pouvoir investir. Selon le marché que vous choisissez, l’effet de levier peut être plus ou moins élevé. Il peut donc vous permettre d’obtenir une position importante en n’utilisant qu’une partie de vos avoirs.  Lorsqu’il est utilisé avec soin, l’effet de levier est un outil puissant mais dans le cas contraire, il peut s’avérer absolument catastrophique. Il y a cependant un mécanisme qui permet de donner une certaine limite aux pertes encourues.  Si le taux passe en dessous de celui qui est couvert par l’investissement, la transaction sera fermée de manière automatique. Vous devrez faire un apport sur votre compte titre en liquidités ou en titres. L’effet de levier comporte donc des avantages mais aussi quelques inconvénients.

1. Inconvénient financier: Les pertes peuvent être amplifiées

Le montant des pertes que vous pouvez essuyer est équivalent au montant que vous auriez utilisé en achetant les actifs directement. Rien de mieux qu’un exemple simple pour comprendre : vous achetez 200 actions de la société X qui sont cotées à 20 euros. Si vous les achetiez en direct, il vous en couterait 4 000 euros. La perte si l’action baisse de 10%  est donc de 400 euros. Avec l’effet de levier, vous n’aurez à investir qu’une partie seulement. Si la couverture requise est de 5%, vous aurez à débourser 200 euros. Si vous aviez acheté en direct avec votre investissement disponible, à savoir les 200 euros, votre perte aurait été de 20 euros soit une différence de 380 euros. On voit bien que l’on peut perdre de l’argent très vite. Dans un premier temps, n’utilisez pas l’effet de levier avant d’avoir intégré les mécanismes de base. Ensuite, il est préférable de choisir un levier qui ne soit pas plus élevé que 10. Au-delà, les pertes pourraient réellement s’avérer très importantes, mais rassurez-vous, jamais plus que votre mise réelle. Le Forex par exemple, permet des effets de levier jusqu’à 400. Vous pouvez refaire le calcul en reprenant l’exemple simple ci-dessus, si vous voulez vous faire une idée du montant important de pertes potentielles. Pour le trader débutant, c’est un cadeau fait à l’intermédiaire financier donc ne vous laissez pas bercer par les sirènes de la fortune rapide. Calculez vos pertes potentielles avant toute opération. Ce sera à vous de décider du risque que vous êtes prêts à encourir. Encore une fois, vous ne perdrez que ce que vous avez à disposition, c’est-à-dire les fonds dont vous disposez pour utiliser ce mécanisme.  Un autre risque auquel vous pouvez être exposé est ce que l’on appelle l’appel de marge. Un appel de marge est un versement supplémentaire pour le dépôt de garantie demandé par votre courtier pour compenser la dépréciation d’une position ouverte sur le marché. En d’autres termes, si votre choix se révèle erroné et que la valeur choisie baisse, votre dépôt de garantie deviendra insuffisant et vous devrez alors le compléter soit en liquidités soit en titres. Si vous ne pouvez répondre à l’appel de marge, le broker se verra dans l’obligation de dénouer la position ouverte, c’est-à-dire mettre fin à l’opération.

2. Inconvénient pratique : un suivi constant, une gestion précise et une analyse en temps réel

Vous devez élaborer un plan de trading et vous y tenir. Vous devez également penser et planifier votre gestion de risques. Le maître mot de l’utilisation de l’effet de levier est la rationalité. Ce n’est pas un jeu de casino. Vous avez des outils à votre disposition pour que les risques restent malgré tout limités : il y a d’un côté le « stoploss » qui est le niveau de prix auquel votre position sera clôturée automatiquement, et de l’autre côté le « take profit » qui est un mécanisme qui clôture une position lorsqu’un certain profit est réalisé. En ce qui concerne le take profit, il est préférable de ne pas l’utiliser sur les marchés à tendance forte. Il est d’autre part fortement déconseillé de rester en position à la clôture des marchés et d’éviter l’utilisation de l’effet de levier avec les actions pour le danger de suspension de cotation en cours de séance. En d’autres termes, à la réouverture du marché le lendemain, il arrive fréquemment que certaines actions subissent un « gap », c’est-à-dire un écart important par rapport au cours de clôture de la veille. Là encore, ce gap peut vous être ...

Créez un compte gratuitement pour continuer à
profiter des informations Heritiers Privilèges

Les adhérents ont à leur disposition:
  • Un accès illimité aux articles Heritiers
  • Le suivi des graphiques boursiers en temps-réel
  • Les valeurs Heritiers Privilèges recommandées
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous