Bourse

5 étapes pour faire une bonne prévision en bourse

Heritiers.com, HERITIERS PATRIMOINE
le 01.11.2017

Investir en bourse est un risque. Un risque lié au doute et à l’incertitude que font généralement planer les fluctuations plus ou moins importantes des actions qui y sont cotées. Comment éviter ou limiter dès lors les pertes de capital dans cette situation ? Pour répondre à la question, cet article vous livre 5 règles pour faire une bonne prévision boursière.

1. Prenez le temps de vous informer

Si le hasard fait parfois bien les choses, il reste que faire du trading en bourse est un exercice qui nécessite une bonne dose de connaissances des marchés financiers. Vous l’aurez donc compris, un investissement réussi en bourse, suppose au préalable que vous preniez la peine de bien vous informer sur les indicateurs et les tendances de la place boursière. Ainsi, pour faire de bonnes prévisions boursières, vous devez constamment vous renseigner sur l’actualité économique et financière (presses et revues économiques, les sites d’informations en ligne spécialisés dans la finance et la bourse). Ceci vous permettra alors d’être toujours au fait de l’évolution et des mutations du marché de la bourse fortement dépendant des conjonctures économiques et socio-politiques et donc, fortement volatile. Bien plus, avant de réaliser tout achat d’actions cotées en bourse, rassurez-vous impérativement que les sociétés auprès desquelles vous les acquérez, affichent une bonne santé sur le plan financier, économique et managérial. De la sorte, avant de prendre des actions dans une société cotée en bourse, étudiez ses stratégies managériale et économique, informez-vous sur les parts qu’elle détient dans le champ d’activité concerné et sur ses performances en la matière. Aussi, n’oubliez pas que le climat socio-politique influe beaucoup sur les performances des sociétés. Dans ce sens, ayez à l’esprit de vous renseigner sur la stabilité de l’environnement externe dans lequel opère l’entreprise au sein de laquelle vous souhaitez acquérir des parts sur la place boursière. Cela dit, un environnement marqué par l’instabilité influencera négativement le cours des actions de cette société. Donc, tenez toujours compte de ce facteur !

2. Pensez à diversifier vos actions

Face aux risques qui planent incessamment sur le marché de la bourse, il est très souvent conseillé de diversifier vos placements autour de 8 ou 10 actions cotées. Le but étant notamment celui de vous prémunir contre l’éventualité réelle des fluctuations ayant une incidence négative sur les titres. En ce sens, vous devez déjà savoir qu’il n’est simplement pas possible de gagner sur toutes les lignes en bourse, d’où l’intérêt de la diversification. Ceci dit, la particularité de la bourse, c’est qu’autant vous pouvez décrocher le gros lot avec un seul investissement, autant vous pouvez perdre en un seul coup, tout votre capital. Mais soyez tranquilles, la rhétorique obéit de même au sens inverse. La raison en est que le marché de la bourse est extrêmement sensible. Il suffira par exemple, d’un simple soupçon d’instabilité (perte d’un contrat, période d’élections, etc.), ou de stabilité (signature d’un partenariat entre deux géants de la bourse, etc.), pour que vos actions dégringolent à la baisse ou à la hausse. Ceci revient à dire que peu importe que vous étudiez minutieusement vos investissements avant de les engager à la bourse, il n’y aura jamais de risque zéro. En conséquence, l’une des meilleures solutions pour faire de bons scores sur la place boursière, serait donc d’y diversifier tout aussi vos placements. Mais après, il faut dire que tout dépend de vos objectifs. En effet, la diversification ne sera pas très nécessaire pour un petit investisseur (agissant notamment sur le cours terme) dont le portefeuille constitue à peine 3000 €. Dans ce cas, vous pouvez vous limiter à deux placements par exemple. Par contre, pour un investisseur qui souhaite agir sur la durée, l’idéal c’est de diversifier ses lignes à 8 ou 10 actions comme sus relevé. Gardez toutefois à l’esprit qu’il est essentiel de maintenir un certain niveau d’équilibre entre les différentes lignes, qui doivent occuper au moins et au plus 80 % de votre portefeuille. Pour parler simplement, éviter de mettre trop d’argent dans une seule ligne. Par exemple, si vous avez 100 000 euros à investir, mettez d’abord 20 000 euros de côté. Et les 80 000 euros restant, engagez les dans au moins 8 lignes en vous assurant de respecter un écart de ce genre : 15 000 euros, 10 000 euros, 7000 euros, 8000 euros, entre les lignes (, paniers d’actions ou titres), ainsi de suite. Dans les 20 000 euros restants, prenez la moitié et investissez la dans des petites actions plus spéculatives. De même, en tant qu’investisseur boursier sur le long terme, vous pouvez également avoir recours à la technique du tracking, en faisant usage des trackers. L’avantage c’est que ceux-ci sont constitués de lignes d’actions déjà diversifiées. Davantage, vous pouvez procéder par des placements collectifs en intervenant de façon indirecte sur la place boursière. En ce sens, avant d’investir, vous devez étudier et comparez les titres (fonds) avant de faire le choix de ce qui répond à vos attentes et objectifs.

3. Apprenez à être patient

Comme il l’a déjà été relevé plus haut, l’investissement à la bourse est un exercice pour le moins risqué, avec en plus des perspectives plus de rentabilité qui n’excluent guère l’incertitude. Dès lors, vous devez afficher de la sérénité et de la pat...

Créez un compte gratuitement pour continuer à
profiter des informations Heritiers Privilèges

Les adhérents ont à leur disposition:
  • Un accès illimité aux articles Heritiers
  • Le suivi des graphiques boursiers en temps-réel
  • Les valeurs Heritiers Privilèges recommandées
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous