Bourse

6 étapes pour bien analyser la tendance du CAC 40

Heritiers.com, HERITIERS PATRIMOINE
le 24.10.2017

Le CAC 40, comme son nom l’indique, est un ensemble de 40 sociétés cotées en bourse qui sont les plus représentatives à un moment donné. Elles peuvent donc sortir du CAC 40 ou y entrer selon leurs performances, ce qui est décidé par le CSI (Comité Scientifique des Indices) qui est un comité indépendant donc théoriquement à l’abri de toute influence ou pression d’où qu’elles puissent venir. C’est donc un outil de suivi et d’analyse qui permet la mise à jour d’un indice dit boursier de l’ouverture à la clôture de la bourse de Paris. Le CSI se base principalement sur deux critères : le capital flottant et le montant des capitaux qui ont été échangés sur l’année précédente. Avant de pouvoir analyser la tendance du CAC 40, il faut bien comprendre comment il fonctionne et examiner plus en détail sur quels éléments son analyse peut se baser.

1. Le CAC 40: les paramètres de base

Le CAC 40, c’est la Cotation Assistée en Continue. C’est une valeur qui permet de déterminer un indice boursier. Comme nous vous l’avons dit, c’est le CSI qui détermine cet indice sur deux critères principaux. Mais ces deux critères sont loin d’être les seuls à être pris en compte. On imagine fort bien en effet que si c’était le cas, la valse des sociétés entrant au CAC 40 et en sortant serait incessante au vu des fluctuations. Puisqu’il se base sur le volume d’échange des titres, donc des capitaux qui changent de main, respecter ce critère au pied de la lettre provoquerait un jeu de chaise musicale préjudiciable à une certaine stabilité. Il y a donc une dimension historique qui est prise en compte. Les échanges de titres sont donc pris en compte lorsqu’ils révèlent une vraie tendance. Le CSI se réunissant environ tous les trois mois, ce délai n’est pas suffisant pour confirmer ou infirmer une telle tendance. Par voie de conséquence, les sociétés choisies ne seront pas nécessairement les meilleures sur le dernier trimestre. Quant au deuxième critère, il correspond au montant des titres disponibles à la vente. On comprend donc bien que lorsque les titres sont détenus par l’état ou par une famille, ils seront difficilement disponibles ou à tout le moins la partie flottante de ces titres disponibles sera réduite à la portion congrue.

2. Le graphique historique

Qui dit analyse des tendances boursières, en l’occurrence du CAC 40, dit analyse des graphiques. On observe donc la courbe de cet indice. Bien évidemment, il serait vain de procéder à cette analyse sur une courte période. Nous vous conseillons de choisir une durée minimale d’un an. Cependant, ne perdez pas de vue que cette courbe ne constituera qu’un indicateur et qu’il ne suffit pas à lui seul pour une base un tant soit peu complète d’analyse. Le but est bien d’essayer de prévoir l’évolution des cours. Le graphique historique peut apporter une indication générale, entre autre pour l’effet de mémoire : dans les mêmes circonstances et avec des paramètres similaires, on peut supposer qu’on obtiendra les mêmes tendances. Mais l’histoire montre également que c’est loin d’être le cas.

3. Les moyennes mobiles simples

Ce sont probablement les indicateurs les plus accessibles aux traders débutants. C’est une moyenne calculée et remplacée chaque jour par la nouvelle. Cet indicateur n’a aucune valeur pour prédire ce qui va arriver mais permet de constater de manière plus fine ce qui s’est passé. Elles servent surtout à prédire les tendances à moyen et long terme. On utilise ces indicateurs par paire, chaque élément étant calculé sur des périodes de temps différentes : une trentaine de jour et 3 mois par exemple. Si la direction indiquée par la moyenne est constante, on peut parvenir à déterminer une tendance pour le futur. Une moyenne à trente jours par exemple venant dépasser une moyenne à trois mois peut indiquer une tendance haussière et inciter à l’achat. Le contraire peut indiquer le moment de vendre. En fait les moyennes mobiles peuvent vous éviter de vous placer contre la tendance du marché.

4. Le MACD

C’est probablement l’indicateur le plus utilisé. Le MACD (Moving Average Convergence / Divergence) est une technique d’étude des graphiques toujours dans le but de prévoir les tendances afin d’acheter ou de vendre, de préférence avant les autres. Techniquement, le MACD se calcule par la différence entre deux moyennes mobiles exponentielles de périodes différentes. Une ligne dite de signal et une ligne de MACD proprement dite. C’est un peu similaire aux moy...

Créez un compte gratuitement pour continuer à
profiter des informations Heritiers Privilèges

Les adhérents ont à leur disposition:
  • Un accès illimité aux articles Heritiers
  • Le suivi des graphiques boursiers en temps-réel
  • Les valeurs Heritiers Privilèges recommandées
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous