Patrimoine

6 points clés pour rentabiliser un terrain non constructible

Heritiers.com, HERITIERS PATRIMOINE
le 10.11.2017
Vous avez hérité d’un terrain ou vous en possédé un depuis plusieurs années sans savoir quoi en faire et malheureusement celui-ci n’est pas constructible … Ne négligez pas son potentiel ! Si autant de terrains de ce genre sont à vendre, c’est bien qu’il y a un intérêt. En effet, il est tout à fait possible de rentabiliser un terrain non constructible, pour cela la première chose à faire est d’analyser sa situation géographique, ses alentours, son accessibilité, afin d’envisager la meilleure manière de l’exploiter. En tenant compte de ces informations, il ne vous reste plus qu’à réfléchir et à sélectionner la solution qui vous paraît la plus adaptée. Voici donc les 6 points clés qui vous permettront de rentabiliser votre terrain non constructible.

1. Verger ou plantation

La manière la plus répandue de rentabiliser un terrain non constructible, et qui est de loin la plus répandue, consiste à l’utiliser comme un verger dont les produits récoltés sont destinés à une consommation personnelle ou à la revente. Si l’objectif est d’exploiter votre terrain à but non lucratif, mais plutôt dans l’optique de réaliser des économies, des arbres fruitiers trouveront tout leur intérêt dans votre projet. Plus besoin d’acheter de fruits dans le commerce, vous bénéficiez de votre propre production. En fonction de la surface de votre terrain, vous pouvez même envisager de gagner un peu d’argent avec des plantations plus nombreuses. Les fruits peuvent être récoltés puis vendus directement, afin de satisfaire les personnes cherchant des produits sains passant directement du producteur au consommateur. Pour ceux qui souhaitent tirer un profit plus important de leur terrain, il faudra s’orienter vers la plantation d’oliviers ou de chênes truffiers dont les produits ont une valeur marchande plus conséquente. Bien entendu, il faudra attendre quelques années que le travail de la nature se fasse, avant de pouvoir récolter et vendre le fruit de votre travail …

2. Location à des particuliers

Au premier abord, un terrain non constructible n’attise guère les convoitises, mais réfléchissez un peu et imaginez ce que vous pourriez en faire … Certes, pas constructible donc peu probable d’en dégager quelque chose de bénéfique, et bien détrompez-vous !  Pensez aux personnes possédant les parcelles voisines à la vôtre, peut-être aimeraient-il la louer afin d’élargir leur espace de vie avec un jardin plus imposant ou tout simplement profiter d’un espace qu’ils ne possèdent pas à ce jour. Dans le cas où votre terrain se situe à l’écart de la ville, dans l’environnement calme et paisible de la campagne, pourquoi pas le garder pour vous afin de jouir pleinement de celui-ci, en l’agrémentant de quelques petits aménagements pour en faire un endroit convivial pour y camper pendant des vacances, y pique-niquer entre amis ou y passer des moments agréables en famille. Sinon, faîtes-en un terrain pour camping-car destiné aux gens de passage. Encore mieux, participez à la renaissance des « jardins ouvriers » d’antan, en créant des jardins familiaux qui reviennent très à la mode à notre époque. La vie étant de plus en plus onéreuse, un grand nombre de personnes n’ont pas les moyens d’habiter en maison et sont obligés de vivre en appartement, proposez-leur de s’évader. Ajoutez à cela l’engouement actuel pour les produits Bio, pour le développement durable et pour la nourriture sans OGM, et vous avez toutes les clefs en main pour promouvoir la location de plusieurs parcelles de terrain à l’année. Un potager familial qui permet à des habitants de profiter d’un extérieur, de cultiver leurs propres légumes et vous n’avez pas à vous préoccuper de l’entretien. Votre terrain vous rapporte, avec une rentabilité plus rapide que dans l’immobilier, puisque vous n’avez pas de taxe d’habitation, ni de charges de copropriété.

3. Location à des professionnels

Votre terrain non constructible se situe dans une zone urbaine, au sein d’une zone d’activité commerciale ou dans une zone d’activité économique périphérique, pensez aux professionnels qui pourraient être intéressés par la location d’un espace à proximité de leurs activités. Beaucoup de professionnels sont confrontés au problème de stockage de machines, d’engins ou de matériaux, à défaut d’en faire autre chose, exploitez cet espace qui ne vous servait pas. Votre terrain est en ville, encore mieux, louez cet emplacement sous forme de places de stationnement de véhicules ou prospectez auprès des commerces ambulants qui sont sans cesse en quette d’une visibilité toujours plus accrue. Diverses activités professionnelles sont susceptibles d’être intéressées par un tel terrain, à titre d’exemple prenons des personnes spécialisées dans l’éducation canine, cette activité éducative et ludique dédiée aux chiens et à leurs maîtres en quête de parcours d’apprentissage et d’obstacles. Il existe de nombreuses autres activités ne nécessitent que des modules, des accessoires mobiles ou posés au sol, ce qui vous assure une rentabilité optimale de votre terrain non constructible.

4. Mettre en place un élevage

Que ce soit pour votre plaisir personnel ou dans le but de réaliser des bénéfices, servez-vous de votre terrain non constructible comme une zone d’élevage. Plus la superficie sera grande, plus vous pourrez vous projeter dans un élevage conséquent. Alliez l’utile et l’agréable en élevant des poules en plein air, vous profiterez des œufs qu’elles pondent et vous revendez l’excédent dont vous n’avez pas besoin. De la même manière, installez des vaches ou des chèvres sur ce terrain, elles trouveront ce dont elles ont besoin à manger et éventuellement vous donneront du lait. Des moutons pourraient aussi faire l’affaire, viande et laine peuvent vous apporter d’autres sources de revenus. Si vous êtes passionnés, cet espace peut servir à l’éducation et au dressage des chevaux.

5. Loisirs payants

Les terrains non constructibles ont principalement vocation à permettre des activités de loisirs, qui tiennent de nos jours une place importante au sein de notre société. Qui dit loisirs sous-entend plaisirs, et à notre époque peu joviale, les gens ont besoin de s’extérioriser. Si votre terrain est arboré, avec simplement quelques palettes en bois, des ballots de paille et quelques aménagements peu coûteux, vous pouvez obtenir un magnifique terrain de jeu pour les adeptes du paintball. Si votre terrain ne vous paraît pas très exploitable et ne dispose pas d’une végétation luxuriante, qu’il ne semble pas posséder d’attraits particuliers car il n’y a que la terre et qu’il est vallonné, peut être qu’un terrain de cross pour vélos ou motos pourra y voir le jour ! Énormément de loisirs peuvent trouver leur place sur un simple terrain, il suffit d’analyser la situation et le potentiel de votre terrain, afin d’y amener une activité adaptée à sa morphologie pour en tirer une rentabilité maximale.

6. Rentabiliser votre terrain grâce à son environnement

Certains terrains sont plus vastes que d’autres et son non constructibles car il possède un étang à proximité. Faîtes de cet inconvénient un atout indéniable et exploitez-le ! Avec l’obtention de quelques autorisations nécessaires, peut-être que vous pourrez proposer des ballades en barques sur l’étang ou d’autres activités nautiques ? Si votre étang regorge de vie et s’avère être très poissonneux, envisagez d’en faire une zone de pêche. Le propre environnement de votre terrain qui de prime abord semble être un obstacle peut devenir une force, avec un potentiel commercial très fort. S’il s’agit d’un terrain non constructible car il est forestier, renseignez-vous, il est possible qu’il puisse être exploité pour son bois … là encore vous pouvez tirer un profit d’un terrain qui à la base ne vous servait à rien.

Conclusion

Un terrain non constructible peut paraître sans intérêt, mais avec un peu d’imagination, en analysant minutieusement son potentiel, vous pouvez le rentabiliser, voir même le rendre très rentable en fonction des choix que vous faîtes. La situation géographique, la simplicité d’accès, l’activité mise en place et sa superficie cautionneront la rentabilité envisageable de votre terrain non constructible. La rentabilité immobilière n’est pas la seule, pensez aux autres éventualités et vous verrez que les contraintes sont moindres, tout en vous apportant des revenus supplémentaires, des économies sur votre vie de tous les jours, ou encore le plaisir de jouir gratuitement d’un endroit unique rien qu’à vous et à votre famille. Les solutions proposées ici dans le but de rentabiliser un terrain non constructible ne sont que des éventualités, ce ne sont pas les seules, mais elles couvrent les principales. Nous terminerons par une idée spéculative à laquelle certains ont déjà réfléchi, un terrain non constructible peut parfois être requalifié comme étant constructible si le plan d’urbanisme de votre commune évolue, alors pourquoi pas votre terrain

Créez un compte gratuitement pour continuer à
profiter des informations Heritiers Privilèges

Les adhérents ont à leur disposition:
  • Un accès illimité aux articles Heritiers
  • Le suivi des graphiques boursiers en temps-réel
  • Les valeurs Heritiers Privilèges recommandées
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous