Placements

Combien rapporte 100000euros placés

Heritiers.com, HERITIERS PATRIMOINE
le 07.12.2017
Avec 100 000 euros en poche, certains parviendront à faire fructifier leur argent, voire à amasser une jolie petite somme à la fin. D’autres en revanche préfèreront se faire plaisir en optant pour la consommation immédiate sans rien capitaliser. Cependant, entre ces deux axes opposés, il existe une multitude de choix possibles pour construire un rendement. Cela dépend de l’âge et des objectifs de chacun.

Diverses solutions

Nous allons laisser la formule de consommation immédiate, car rien n’est plus facile que de dépenser 100 000 euros en quelques heures. Nous allons plutôt nous arrêter sur les différents dispositifs qui permettent d’envisager l’avenir en faisant « travailler » cet argent. Il y a d’un côté l’épargne à court terme (livret, PEL, etc) et de l’autre l’investissement sur du moyen ou long terme, à travers des produits financiers, un plan retraite, ou l’investissement immobilier.

L’épargne à court terme

L’épargne à court-terme est valable si l’on souhaite se protéger de l’inflation. En effet, on peut considérer que l’euro perd chaque jour un peu plus de sa valeur. Par conséquent, 100 000 euros aujourd’hui ne vaudront pas 100 000 euros dans 10 ans. Un meuble qui coûte aujourd’hui 1000 euros coûtera sans doute 2000 euros dans 10 ans. Si vous aviez placé vos 1000 euros sur un livret A, cette même somme vous aurait rapporté 1500 euros seulement. Cela montre qu’il y a avec le temps une perte de pouvoir d’achat évidente. En 2017, il n’est donc pas forcément intéressant de placer ses 100 000 euros sur un Livret A. Vous devrez probablement vous contenter d’un rendement à 0,75% (voire peut-être bientôt à 0,5%). Pour placer son argent à court terme, les super livrets à taux attractifs apparaissent comme autant de solutions possibles pour placer efficacement son argent.

Le compte à terme

Avec un super livret, donc un compte à terme, chacun choisit sa durée. Il est ainsi possible de laisser son argent placé 3 mois, 6 mois, 2 ans, ou 4 ans… Bien sûr, plus on souscrit longtemps et plus le rendement sera conséquent. Le compte à terme relève du placement à taux fixe. Dès l’instant où l’on souscrit, on connait d’avance le rendement que son épargne est susceptible de rapporter. Contrairement au livret A, il n’y a aucun plafond de dépôt, et on peut ouvrir autant de comptes à terme que l’on veut. Attention toutefois : certaines banques demandent un dépôt minimum par compte à terme ouvert. A la différence d’un contrat assurance vie où les droits d’entrée sont payants, le compte à terme se distingue par sa gratuité. D’autre part, en cas de besoin d’argent urgent, on peut facilement effectuer un retrait. Evidemment, cela entrainera sa résiliation et celle du taux prévu à la signature. A celui-ci sera substitué des taux plus bas, comme pour un simple compte épargne bancaire. L’astuce réside donc dans le fait d’ouvrir plusieurs comptes à terme afin de répartir le capital.

Le rapport d’un compte à terme

Les taux d’intérêts sont plutôt intéressants. Avec une optique de rendement à moyen terme de 4 ans, le rendement brut sera élevé. Inutile donc de laisser son argent dormir sur un livret A. Le compte à terme permet aussi de s’engager sur des très petites périodes qui rapportent. Le Crédit Mutuel propose par exemple le compte tonic. Ce dernier se renouvelle automatiquement et peu importe la durée initiale choisie : 1 mois, 3 mois, ou un semestre. Le taux est clairement identifié et l’épargne est effective. On peut souscrire en ligne et toucher les intérêts à chaque échéance, ou bien les capitaliser en les réinjectant dans un autre compte à terme. Ce qui, à la fin, peut devenir assez rentable.

Les super livrets

Ils sont très observés, surtout depuis que le Livret A ne cesse de baisser. Ces taux d’intérêt vitaminés sur plusieurs mois vont donc vont attirer l’épargne de ceux qui veulent gagner plus sans tomber dans les pièges de l’épargne classique. Les offres commencent à être nombreuses tant elles suscitent de l’intérêt auprès des épargnants. Le super livret de B for Bank propose un taux de rendement très attractif. On peut citer également le livret+ de Fortuneo, l’offre d’ING Direct, Hello Bank, le livret Monabanq ou celui de Boursorama. Le zesto et le distingo, quant à eux, ne sont pas en reste pour offrir des conditions épargne qui ont tout pour séduire. Pour ceux qui ne paient pas d’impôts sur le revenu, le taux brut de 3% restera à un taux net de 3% (hors prélèvements sociaux à 15,5%).

Les différentes offres

Le distingo de la banque de Peugeot Citroën propose une offre attractive avec un taux boosté de 3,2% sur 2 mois. Pendant ce temps, Cetelem lance un taux actif pendant 12 mois à 1,20%, avant de revenir à 0,50%. Le livret Zesto du groupe Renault mise de son côté sur un taux de 1 %. Le livret BforBank de la filiale du Crédit Agricole veut attirer la clientèle avec une promo accessible jusqu’à 100000 euros, avec du 5 % les 4 premiers mois, puis ensuite 1,60% par an. Ensuite, le compte épargne rémunéré de GE Money Bank est capable d’aller jusque 3% sur 3 mois avant de revenir à 0,80%. De son côté, le livret Hello Bank en ligne propose 80 € d’avoir à l’ouverture d’un compte épargne qui vous rapportera du 1%. Le livret du CIC n’est pas en reste avec un taux promotionnel de 3 % pendant 6 mois, avant rechute à 0,3%. Avec son livret Orange, ING se veut attractif avec du 3% pendant 2 mois, puis 0,30%. La banque française mutualiste réservée aux fonctionnaires et agents de la fonction publique décline une offre de 3% pendant 3 mois, avant atterrissage à 0,60%.

La bourse

Pour éviter les rendements trop faibles, vous pouvez aussi investir vos 100 000 euros en bourse. Mais attention les risques. A conseiller donc aux amateurs d’adrénaline. En même temps, avec 100 000 euros, vous pouvez vraiment cartonner, à condition bien sûr de faire les bons choix et de s’y connaitre un minimum dans l’art du trading. Sinon, vous regretterez certainement cette petite bergerie que vous aviez hésité à acheter… Cela dit, le jeu en vaut peut-être la chandelle. Tout dépend de la façon dont vous avez gagné ces 100 000 euros. S’il s’agit d’un héritage, vous aurez peut-être des scrupules à tenter le diable. Par-contre, s’il s’agit d’un gain au loto et que vous êtes persuadé d’avoir la baraka, c’est peut-être le moment de foncer…

L’immobilier

Placer ses 100 000 euros sera toujours une bonne opération financière. Avec cette somme, vous pouvez vraiment prétendre à un investissement locatif, dans une chambre d’étudiant en grande agglomération, dans un parking, un terrain… L’actif immobilier vous permettra de ne pas perdre d’argent, vu que les prix de l’immobilier suivent plus ou moins l’inflation. Mais attention, si vous investissez vos 100 000 euros dans l’acquisition d’un bien, veillez à ce qu’il vous reste une réserve suffisante pour faire face aux charges imprévues que connaissent bien les propriétaires. Il faut cependant examiner la fiscalité qui peut parfois changer la donne. Par exemple, en payant cash un appartement, vous serez redevable d’un impôt foncier. Il est d’ailleurs toujours conseillé d’emprunter pour acheter, c’est beaucoup plus intéressant car toutes les lois fiscales vont dans ce sens. En même temps, acheter cash n’est jamais une mauvaise opération. Un appartement de 100 000 euros vous permet de compter sur une location de 500€/mois, hors charge. Ce qui vous fera un revenu annuel de 6000 € sur lequel vous déduirez 400 € de charges. Votre revenu foncier net sera de 5400 €. Donc, un rendement brut de 6% qui, après impôts, descendra à 3,12 %.

Le PEL

Avec 100 000 euros, le plan d’épargne logement (PEL), malgré le peu de rendement (1% depuis août 2016) reste une solution en cas de projet immobilier. Il vous permettra de conserver le taux maximum auquel vous pourrez emprunter au bout de quatre ans. (2,2% hors assurances).

Bien placer ses 100 000 euros

C’est aussi avec des produits comme l’assurance-vie ou le PEA que l’investisseur pourra espérer une bonne performance dans les rendements. Le nouveau PEA-PME va favoriser l’investissement dans des entreprises de taille moyenne et intermédiaire. D’autre part, la souscription à un PERP, le plan d'épargne retraite populaire, vous permettra de déduire fiscalement les sommes versées sur ce contrat tout en préparant l’avenir.

Conclusion

Un placement de 100 000 euros ne vous rapportera pas la même chose selon la solution que vous choisirez pour investir. Les compte à terme à priori très séduisants ne durent que 6 mois au plus, avant de redescendre à des taux qui n’ont rien d’extraordinaire. Oublions également le Livret A qui n’a rien de très attractif. Reste finalement l’immobilier, avec deux cas de figures : soit vous empruntez afin de profiter des lois fiscales concernant l’investissement locatif (tout en plaçant parallèlement vos 100 000 euros sur un compte épargne) soit vous achetez cash votre appartement sans rien demander à personne.

Créez un compte gratuitement pour continuer à
profiter des informations Heritiers Privilèges

Les adhérents ont à leur disposition:
  • Un accès illimité aux articles Heritiers
  • Le suivi des graphiques boursiers en temps-réel
  • Les valeurs Heritiers Privilèges recommandées
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous