Epargne

Comment déclarer vos revenus de SCPI ?

Heritiers.com, HERITIERS PATRIMOINE
le 31.10.2017

Placer votre argent ou vos économies dans l’immobilier implique certaines conséquences positives. En effet, vous recevrez un revenu sous forme de loyer ou en tant qu’associé dans une SCPI. Cependant, il ne faudrait pas oublier de vous acquitter de vos impôts. Ainsi, déclarer ses revenus devient un impératif. Si vous ne savez pas comment déclarer les revenus de vos SCPI,  voici la procédure à suivre et les différents calculs à effectuer.

La marche à suivre

Chaque année, les sociétés de gestion des SCPI envoient un Imprimé Fiscal Unique (IFU) à chaque investisseur ou associé. C’est cet imprimé qui vous permettra de saisir votre déclaration de revenus. Déclarer ses revenus au fisc n’est pas toujours évident à faire. Lorsque vous le faites, ce que vous devez savoir c’est que vous avez le choix entre deux régimes :- Le régime du micro foncier- Le régime réelEn ce qui concerne le régime micro foncier, vous pourrez en bénéficier si vous respectez les deux conditions suivantes :- Premièrement, vous devez au préalable avoir un revenu provenant de biens qui ne sont pas soumis à un régime en particulier. Parmi ces régimes vous avez par exemple « Malraux », « Robien », « Méhaignerie », pour n’en citer que ceux-ci.- Deuxièmement, votre revenu annuel (revenu foncier) ne devra pas excéder la somme totale de 15.000€. Si votre revenu foncier annuel est au-delà de cette somme, vous n’aurez pas à choisir ce régime.A noter : Il existe des situations où vous pouvez appartenir à ce régime sans toutefois respecter les conditions mentionnées plus haut. Dans ce cas, une réduction de 30% communément appelée abattement sera appliquée sur vos revenus fonciers.Pour ce qui est du régime réel, il est applicable si votre revenu foncier est supérieur à 15.000€. Il peut également s’appliquer si vous préférez éviter le régime micro foncier. Cela peut être intéressant dans certains cas. Vous pouvez donc vous-même décider de faire le choix de ce régime mais sachez qu’il est valable durant trois années consécutives, et ce de manière irrévocable. C’est seulement après ces trois années que vous pourrez décider de continuer avec ce régime ou alors de basculer vers le régime micro foncier. Ce régime convient plus particulièrement aux investisseurs ayant obtenu un emprunt bancaire.En fait, le régime réel permet de déduire chaque année quelques charges sur les loyers. Parmi ces charges vous trouverez :
  • Les frais utilisés dans la procédure et la gestion de votre bien
  • Les frais des différents travaux à effectuer sur votre bien
  • Les taxes foncières ainsi que les taxes annuelles imposées sur votre bien
  • Les différentes charges de copropriété, les primes d’assurance ainsi que les intérêts d’emprunt.
A la fin de chaque année vous obtiendrez donc un résultat foncier qui vous procurera soit un profit, soit un déficit ou une perte. Vous pourrez ensuite le retrouver dans votre déclaration de revenus.Cependant, en tant...

Le contenu que vous souhaitez consulter est réservé aux abonnés

Compte Heritiers : Comment et pourquoi le créer ? Quels bénéfices ?
  • Accédez à tous les contenus en illimité
  • Les numéros à paraître au cours de l’année à venir, mensuels spéciaux et hors-série
  • Pour un contact rapide les conseillers sont disponibles
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous