Bourse

Quelles actions acheter pour profiter de la hausse des prix

Heritiers.com, HERITIERS PATRIMOINE
le 24.01.2018
L’observation du marché consiste à identifier les entreprises engagées dans le cours grimpant de l’inflation et celles qui resteront à la traine. Des observateurs ont anticipé une hausse des profits des sociétés européennes de 12%, alors qu’on avait baissé de 30% en cinq ans. Mais il est clair que la renaissance de l’inflation ne profite pas à tout le monde en même temps.

Comprendre le marché

Mais parfois, quand la hausse des prix de revient dépasse en rapidité celle des prix de vente, l’opération n’est pas positive pour les entreprises. Même chose quand la hausse des prix dépasse le pouvoir des salaires : cela ne favorise pas la consommation. Il s’agit donc de choisir les entreprises capables de se comporter du mieux possible dans une conjoncture donnée. Il est à noter également que la menace principale pourrait venir des ralentissements opérés par des politiques nationalistes et protectionnistes. Cela pourrait en effet entrainer une stagflation, illustrant la cohabitation d’une inflation réelle avec une malheureuse stagnation économique.

Les différents secteurs

Certains secteurs peinent à répercuter la hausse des prix de revient sur leurs consommateurs. Concurrence oblige, beaucoup de champs d’activités essaient de conserver des prix compétitifs qui peuvent fragiliser certaines entreprises comme l’automobile, la distribution alimentaire, le transport aérien et le fret. C’est l’inverse avec d’autres secteurs qui parviennent à répercuter les hausses de prix, notamment dans les boissons, l’agroalimentaire ou les loisirs.

Les valeurs

Les observateurs ont choisi des valeurs qui devraient profiter d’une hausse des prix prévue, comme Schneider Electric, Air Liquide, Michelin, Whitbread, Vallourec, ou Orange. Cependant, on va être moins optimiste pour des entreprises comme Renault, Swatch, JCDecaux, Casino, Securitas, ou Lufthansa.

Le CAC 40

Beaucoup considèrent qu’il faut privilégier les entreprises françaises du CAC 40 qui font un tabac à l’étranger, notamment aux Etats-Unis et dans les pays émergeants. En réalité, c’est là où tout se passe quand il s’agit de trouver la perle en matière d’investissement boursier. Par exemple, Publicis a marqué les esprits en rachetant quelques sociétés outre atlantique, et les actionnaires ne paraissent pas insatisfaits.

L’avenir

Que l’on aime ou pas les nouvelles technologies, il faut se rendre à l’évidence : la robotique est bel et bien installée chez nous. Les technologies de demain déroulent le tapis rouge. Il semblerait que les drones affolent déjà les marchés boursiers. Produit volatile certes, mais qui mérite d’être examiné. Le jeu consiste donc à osciller entre l’achat et la revente de ces produits. Mais c’est un marché où il reste des places vacantes. Les drones ne sont plus la propriété de l’armée et leur utilisation apparait sans limites…

Conclusion

La robotique, avec des coûts de moins en moins prohibitifs et une demande croissante, semble avoir atteint la marche supérieure du podium. En même temps, il faudra ne pas manquer les opportunités. Les chiffres d’affaires vont exploser mais la concurrence sera rude. Si les nouvelles technologies vont désormais peser très lourd, les autres secteurs plus traditionnels gardent toute leur légitimité, à condition de bien savoir les choisir.

Créez un compte gratuitement pour continuer à
profiter des informations Heritiers Privilèges

Les adhérents ont à leur disposition:
  • Un accès illimité aux articles Heritiers
  • Le suivi des graphiques boursiers en temps-réel
  • Les valeurs Heritiers Privilèges recommandées
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous