Vie Pratique

Salaire brut et net: ne pas se tromper

Heritiers.com, HERITIERS PATRIMOINE
le 28.11.2017
Vous avez obtenu votre première fiche de paie et vous ne vous y retrouvez pas ? Vous ne parvenez pas à la décrypter ni à comprendre pourquoi celle-ci stipule un salaire brut et un salaire net. En fait cela n’a rien de bien compliqué, tous les salariés touchent un salaire net après calcul des déductions de charges sociales sur son salaire brut. Pas de panique, tout est normal, faisons le point sur les divers aspects et composantes de votre salaire brut et de votre salaire net, afin d’éviter les confusions.

Qu’est-ce que le salaire brut

Lorsque l’on parle de salaire brut, il s’agit du salaire composé de tout un ensemble de prestations sociales et de votre salaire à proprement parlé. Ces éléments dépendent de la taille de votre entreprise, des missions qui vous sont incombées et des horaires que vous devez effectuer. Dans le salaire brut, vous incluez l’ensemble des charges sociales auxquelles chaque salarié contribue. Ainsi, vous devez cotiser à l’assurance chômage, à l’assurance retraite et à l’assurance maladie. Vous ajoutez à cela la contribution sociale généralisée et le remboursement de la dette sociale, et vous obtenez l’ensemble des composantes de vos charges, vous permettant de bénéficier en tant que salarié d’une assurance sociale contre les risques associés au chômage, à la retraite, à la maladie ou au handicap. Au sein de votre salaire brut, il est fait état d’un salaire de base qui a été défini lors de votre embauche au sein de la société. Ce salaire de base doit respecter une somme minimale légale (il s’agit du smic horaire), tout en respectant le minimum imposé par la convention collective de votre entreprise. Cette base salariale doit également respecter le principe « à travail égal, salaire égal », évitant toute discrimination. Selon la politique de votre entreprise, il est possible que des primes complémentaires aux rémunérations soient attribuées, comme par exemple pour motiver les employés à atteindre les objectifs fixés. Il peut également s’agir de primes « exceptionnelles », afin de vous récompenser de l’achèvement d’une mission importante ou de l’obtention d’un marché. Le fameux « treizième » mois est également considéré comme tel. Toutes ces formes de primes ou de gratifications sont toujours intégrées au salaire brut, avant les déductions sociales énoncées précédemment. Les majorations de salaire correspondent à une élévation ponctuelle de votre salaire horaire brut, afin de répondre à diverses raisons ou situations pouvant être définies par la loi ou la convention collective. Ces majorations interviennent au niveau du salaire brut, elles concernent par exemple les heures supplémentaires, les jours fériés travaillés, le travail le dimanche ou la nuit. C’est également au niveau du salaire brut que l’on retrouve les avantages en nature. Ces avantages sont accordés par l’employeur au salarié, permettant à ce dernier de réaliser quelques économies. Les exemples sont divers, il peut s’agir d’un véhicule de fonction, de la prise en charge des repas, ou encore d’un logement de fonction. Une estimation de ces avantages sera faîte à hauteur d’une somme donnée, qui sera indiquée au niveau de votre salaire brut sur la fiche de paie pour être soumis aux cotisations, puis sera déduit du salaire net à verser après calcul.

Qu’est-ce que le salaire net?

Suite aux explications précédentes, on comprend aisément que le salaire net sera beaucoup moins élevé que le salaire brut. En effet, le salaire net correspond à ce qui revient au salarié après la déduction de l’ensemble des charges sociales qui lui sont imputées. À ce propos, il est important de préciser et de savoir que votre employeur vous verse un salaire brut et cotise lui-même au régime social. Le salaire net est donc la partie restante qui vous revient. Pour un salaire donné, une partie de celui-ci est calculée pour être versée au système social, et vous percevez un salaire dont le montant correspond à la somme restante. La perversion de ce système d’assurance sociale par répartition réside dans le fait que moins il y a de personnes qui cotisent, moins il y a de prestations et d’avantages pour les cotisants. Étant donné qu’il y a de plus en plus de personnes âgées, le nombre de retraités va dépasser le nombre d’actifs travailleurs, le système à répartition a atteint ses limites et il convient soit de l’abandonner, soit d’augmenter les charges sociales retenues sur les salaires bruts.

Salaire brut ou net lors d’un entretien?

D’une manière conventionnelle, les recruteurs proposent des salaires en KE (kilos euros) annuel brut lors des entretiens, c’est-à-dire un salaire incluant les cotisations sociales. Si vous n’êtes pas sûr que ce soit le cas, n’hésitez pas à poser directement la question à la personne qui se trouve face à vous. En effet, une fois votre part des cotisations sociales retranchée, votre salaire aura en moyenne diminué de 20%, il est donc important de savoir si vous êtes sur la même longueur d’ondes. Quelques définitions pour s’y retrouver: Rien que de penser à tous les calculs qu’il est nécessaire de faire pour passer de votre salaire brut à votre salaire net, vous avez déjà mal à la tête ? Il est alors nécessaire de ne pas se tromper sur le vocabulaire utilisé et de comprendre les différences, cela évitera les malentendus. Pour ce faire, voici quelques définitions des termes de base : Salaire brut horaire : le salaire brut correspond au salaire incluant les cotisations salariales. Il s’agit du salaire de référence pour le calcul de la paye. Le salaire brut horaire doit, si possible, être indiqué au contrat signé lors de l’embauche Salaire brut mensuel : il s’agit du salaire mensuel avant la déduction des cotisations salariales. Il correspond au nombre d’heures payées multipliées par le salaire brut horaire. Salaire net mensuel : c’est le salaire effectivement versé à la fin du mois. Il correspond au salaire brut mensuel auquel on soustrait les cotisations salariales. Net à payer : c’est le montant réel que vous percevez. Il s’agit du salaire net mensuel auquel peuvent s’ajouter d’éventuelles indemnités kilométriques, d’indemnités de repas ou autres. Salaire net imposable : il s’agit du salaire que vous devez déclarer aux impôts. C’est donc le salaire net mensuel auquel on ajoute la CSG / CRDS imposable.

Conclusion

Lorsque vous percevez votre salaire, votre feuille de salaire fait état de tout un ensemble de prélèvements pour le bien de la société. Vous touchez ainsi uniquement environ 75% de votre salaire brut, le reste participant à l’assurance social. C’est ce qui permet à notre société d’avoir des personnes sans emploi pouvant bénéficier du chômage ou de formations professionnelles.

Créez un compte gratuitement pour continuer à
profiter des informations Heritiers Privilèges

Les adhérents ont à leur disposition:
  • Un accès illimité aux articles Heritiers
  • Le suivi des graphiques boursiers en temps-réel
  • Les valeurs Heritiers Privilèges recommandées
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous