Immobilier

Si vous avez un crédit immobilier, résilier l’assurance emprunteur pourrait vous rapporter gros

Heritiers.com, HERITIERS PATRIMOINE
le 22.11.2017
La possibilité de résilier votre assurance emprunteur chaque année va entrer en vigueur officiellement le 1er janvier 2018. Cette décision fait suite à une loi votée et acceptée par le gouvernement de la précédente majorité. Si l’on se fie aux projections avancées par les spécialistes du domaine, elle va rapporter globalement plusieurs milliards d’euros à l’ensemble des emprunteurs étant en possession d’un crédit immobilier. On parle plus précisément de trois milliards d’euros qui pourraient bénéficier aux détenteurs de prêts immobiliers.

Quels avantages pour les emprunteurs

Selon eux, la résiliation annuelle relative à l’assurance emprunteur pourrait avoir des effets non négligeables si l’on s’appuie sur les prévisions mises en avant par les spécialistes du secteur. Dès le début de la prochaine année, c’est-à-dire dans quelques mois, tous les emprunteurs sans exception auront la possibilité s’ils le souhaitent, de changer d’assurance à la date anniversaire de leur contrat. Sur ce créneau spécifique, les banques jouissaient jusqu’à présent d’un monopole incontesté, ce qui pourrait bien changer avec l’arrivée de cette nouvelle loi. En effet, l’ouverture à la concurrence va sûrement avoir des effets positifs pour les emprunteurs, qui vont pouvoir mettre en concurrence divers établissements afin d’obtenir la meilleure assurance au meilleur prix. Les banques profitaient d’environ 90% des parts de ce marché fructueux, du fait de leur monopole, alors qu’elles appliquaient des tarifs en moyennes 25% plus élevés que ceux pratiqués par les assurances conventionnelles alternatives. À ce petit jeu, les banques pourraient perdre l’équivalent de 450 000 emprunteurs, soit un peu moins de 10% de leur portefeuille, au profit d’assureur indépendant. Certes, les trois milliards associés perdus par les banques ne sont pas directement récupérés par les emprunteurs, mais il s’agit là d’une économie énorme réalisée à leur niveau. Qui plus est, les spécialistes s’étant penchés sur cette analyse estiment qu’ils sont prudents quant à l’estimation de cet impact, qui pourrait selon eux se répercuter à une plus grande échelle et sur les années à venir, ce qui noircirait encore un peu plus le tableau pour les banques.

Une réaction immédiate des banques peu envisageable

Pour éviter que ce qui se présente comme une hémorragie n’affaiblisse trop les banques, on peut s’attendre à ce que ces organismes financiers réagissent au plus vite. Certains spécialistes estiment plutôt qu’il est envisageable que les banques soient plutôt attentistes par rapport à ce phénomène, afin de voir réellement ce que les emprunteurs vont faire. Vont-ils braiment être au courant de cette possibilité ? Sans doute, mais auront-il jusqu’au bout de la procédure et remettre en cause un passé déjà bien rôdé. Cette occasion de pouvoir changer d’assurance sera-t-elle vraiment suivie d’effet de la part des emprunteurs, ou est-ce qu’ils seront trop frileux ? Dans cette optique, les premières années de la mise en application de la loi pourraient correspondre à une phase d’attentisme. Cette phase, si elle s’accompagne d’une faible perte d’emprunteurs pour les banques, elle leur laissera en contrepartie le temps de trouver des solutions et de reconstituer leurs marges ailleurs. Pour y parvenir, il n’y a pas de baguette magique, les banques devront obligatoirement proposer des assurances moins onéreuses. Il s’agit là, selon les spécialistes, d’un effort envisageable sachant que les banques marges à tour de bras sur ces assurances. Si elles ne trouvent pas d’autres moyens de récupérer cette marge, il faudra peut-être s’attendre à la remontée des taux d’emprunts …

Pourquoi et comment résilier?

Le coût représenté par l’assurance emprunteur est une part importante de votre prêt immobilier. Vous pourriez réaliser des économies importantes, si vous changiez votre contrat d’assurance actuel par un autre contrat proposant un taux moins élevé avec les mêmes garanties. Vous pouvez négocier avec votre banque directement, si celle-ci ne se résout pas à vous accorder de réduction, la loi vous permet désormais d’aller voir ailleurs dans certaines conditions. Un changement d’emploi ou de situation personnelle peut nécessiter un tel changement d’assurance avec un coût moins onéreux. Jusqu’à présent, lorsque l’assurance emprunteur est souscrite dans le cadre d’un contrat de groupe, sa résiliation passait par l’accord de la banque. Dans le cas d’une assurance individuelle, la résiliation est envisageable à date d’échéance dans un délai préavis de deux mois. Un premier pas avait été engagé dans le sens de la résiliation avec la loi Hamon, qui permettait la résiliation durant les douze premiers mois de la souscription de l’assurance. Dorénavant, les choses vont être beaucoup plus simples pour faire marcher la concurrence et en tirer un meilleur prix.

Créez un compte gratuitement pour continuer à
profiter des informations Heritiers Privilèges

Les adhérents ont à leur disposition:
  • Un accès illimité aux articles Heritiers
  • Le suivi des graphiques boursiers en temps-réel
  • Les valeurs Heritiers Privilèges recommandées
Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous